MOUVEMENT DEMOCRATIQUE SOCIALE ET LAIQUE (MDSL)
  L’illusion réconciliatrice : qui doit payer la facture ?
 

NOUVEAU SITE DU PLD
http://pldexmdsl.fr.gd/


http://www.liberte-algerie.com/




 http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=119212

 
(Dimanche 02 Août 2009)
 

 
L’illusion réconciliatrice : qui doit payer la facture ?
Par :Mustapha Hammouche 
Lu : (1174 fois)

La manière dont le pays réagit à l’attentat le plus meurtrier de l’année illustre le rapport surréaliste qu’il s’oblige à entretenir avec le terrorisme.
Même en l’absence du ministre de l’Intérieur, pour raison de congé gouvernemental, nous avons eu droit à un traitement anecdotique d’un fait de guerre au bilan effroyable. La presse, apparemment inspirée pour botter en touche, s’est étalée sur le statut dissident d’un chef de groupe, avec force rappels historiques d’un certain… dont on n’a jamais entendu parler et qui, subitement, s’avère avoir un itinéraire aussi sanglant que sinueux. Comme si cela devait changer quelque chose à la nature de la guerre que la concorde règne au maquis ou pas. 
Habituellement, c’est Zerhouni qui crie à la diversion, faisant d’une tragédie un évènement accessoire. Les morts ne sont plus que les victimes d’un acte de diversion de la part de terroristes assiégés dans “leurs” territoires. Ils sont morts non parce qu’ils sont la cible d’une armée de terroristes qui fait sa guerre, et selon ses lois de la guerre, au pays, mais parce qu’ils se trouvaient là, à Bordj Bou-Arréridj ou ailleurs, au moment où le GSPC fut contraint de nous “divertir”. D’ailleurs, les terroristes n’existent pas ou sont trop affaiblis par une réconciliation nationale conquérante pour exister. Alors pour être cohérent avec l’absurde postulat de la réconciliation nationale pacificatrice, il faut néantiser les attentats, nier leurs dégâts. 
L’État, parce que ses dirigeants ont contracté un impossible arrangement avec les islamistes, oblige ses défenseurs à mourir dans une guerre qui n’existe pas ! Après avoir désarmé politiquement et psychologiquement, et par endroits physiquement, la résistance patriotique, le pouvoir regarde ses militaires et ses policiers mourir sans même pouvoir s’en émouvoir ! Le discours étant à “la paix revenue”, il se doit de taire ses pertes, comme on tait une maladie honteuse et qu’on continue à dire que tout va bien.
Cela donne cette aberrante situation où la télévision d’État passe le week-end à s’émouvoir de l’attentat commis en Espagne par l’ETA contre deux agents de la Guarda Civile et de ceux commis à Bagdad contre des sites chiites sans piper mot sur l’hécatombe subie par l’ANP à moins de cent kilomètres de ses studios ! Et pourrait-il en être autrement dans ce curieux JT de prestidigitateur, dont l’ENTV a le secret ! En gros, il ne comporte que deux rubriques, la première, “nationale”, ne rapporte que les “réalisations” de nos dirigeants ; la seconde, “internationale”, ne restitue que les calamités.
Il ne doit plus y avoir grand monde à s’informer auprès de l’Unique, mais il y a quelque chose de pathétique dans le spectacle de cet État qui doit taire ses pertes parce que les choses ne se passent pas comme prévu par les faux calculs de ses dirigeants. Si ses efforts pour déresponsabiliser les islamistes et pour normaliser la société à leur goût n’ont pas été payés en retour, est-ce une raison pour continuer à maintenir le peuple dans un univers magique fait d’incantations réconciliatrices, pendant que ses enfants paient la facture de la faute ?

M. H.
musthammouche@yahoo.fr

 
  vous etes 79681 visiteurs (159675 hits) merci pour votre visite "POUR UNE ALGERIE REPUBLICAINE MODERNE ET SOCIALE".  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
"POUR UNE ALGERIE REPUBLICAINE MODERNE ET SOCIALE".