MOUVEMENT DEMOCRATIQUE SOCIALE ET LAIQUE (MDSL)
  communique du 18 avril 2009
 
MOUVEMENT DEMOCRATIQUE SOCIAL et LAIQUE   
(M-D-S-L)
 
Adresse, 8 rue des Frères Adders, Alger centre, (Ex-siège du PAGS, Ben-Mhidi),
Téléphone, 0794-69-19-66
Site du MDSL, http://mdls.fr.gd/
 
NON A L’IMPLOSION DE L’ALGERIE !
OUI AU RASSEMBLEMENT DES FORCES DEMOCRATIQUES !
OUI A TAMAZIGHT, LANGUE OFFICIELLE !
 
La dernière « élection » présidentielle du 9 avril a démontré encore une fois que le pouvoir ne s’embarrasse d’aucun scrupule pour faire passer en force une candidature au mépris du peuple et des lois qui régissent le pays comme le dernier tripatouillage de la constitution.
Comme aux dernières « élections » législatives et communales de 2007, les citoyens se sont abstenus en masse et le maquillage scandaleux des chiffres s’appuyant sur la vieille ficelle « plus c’est gros, plus ça passe » ne peut cacher ni la réalité des résultats ni la désaffection profonde de la société par rapport au pouvoir algérien.
Au nom de quoi le pouvoir s’arroge t-il le droit de violer la constitution, d’imposer toujours son candidat et d’engloutir des sommes faramineuses dans toutes sortes de dépenses à son profit exclusif ?
A côté de la manipulation des chiffres du ministre de l’intérieur, sont apparues de nouvelles méthodes de fraudes massives comme l’utilisation du transport par bus de personnes étrangères aux communes, grassement payées, aussi bien en Algérie qu’à l’étranger, dans plusieurs bureaux de vote et le financement de la campagne électorale du candidat du pouvoir par le trabendo, certaines entreprises privées et étrangères.  Toutes ces manigances sont faites dans le seul but de fabriquer des images avec les moyens de l’unique ENTV aux frais du contribuable.
Pendant ce temps, le terrorisme proclamé « résiduel » depuis 1996 continue à assassiner soldats et officiers,  agents de l’ordre,  patriotes et de simples citoyens. Même les massacres collectifs des années 90 comme celui de Tebessa, ont refait leur apparition. Les Madani Mezrag et Droudkel se permettent de souiller la mémoire de Abdelhak Benhamouda, président du CNSA sans que l’UGTA de Sidi Saïd ne réagisse.
Pourtant, le pays est quadrillé par les forces de sécurité d’est en ouest, du nord au sud, et plus particulièrement  la capitale et si ce terrorisme « résiduel » continue à frapper et perdure c’est qu’il tire ses capacités meurtrières de la politique de « réconciliation nationale » et des promesses d’amnistie générale aux assassins de milliers d’Algériennes et d’Algériens.
Au niveau social et économique, la situation du pays continue à se dégrader malgré les réserves de change gigantesques (150 milliards de dollars) : aucune vision stratégique du pays, aucun plan d’investissement, explosion de l’informel dans tous les domaines, cherté de la vie avec un pouvoir d’achat faible pour les couches les plus défavorisées et les classes moyennes, logement inaccessible, transport insuffisant, chômage de plus en plus préoccupant, loisirs inexistants, aggravation du phénomène des harragas, émeutes répétitives, encouragement à la résurgence du tribalisme et sectes religieuses (zaouiates) recrudescence de la violence dans les stades, etc...).
Les libertés d’expression, de réunion, de rassemblement, d’édition, de grève, pourtant garanties par la loi de ce même système, sont violées quotidiennement. Cette situation peut conduire à l’implosion de l’Algérie.
A plusieurs reprises le MDSL, le MDS historique, ETTAHADI et le PAGS ont appelé les forces démocratiques à transcender leurs divergences, et à tout faire pour que le rassemblement puisse se réaliser dans toute sa diversité.
Toute la mouvance démocratique a appelé au lendemain de la mascarade électorale du 9 avril à ce rassemblement. L’intérêt général commande de se retrouver autour d’une table ou autour d’une action de masse comme celle du 1er mai prochain pour soutenir l’appel des syndicats autonomes.
 Il n’est jamais trop tard de consacrer ses efforts pour atteindre cet objectif. C’est pour cette raison que le MDSL renouvelle sa proposition de rencontre avec toutes les forces démocratiques où qu’elles se situent, organisées ou pas pour réfléchir ensemble à une alternative autre que celle du système et de son allié l’islamisme politique.
A l’occasion de l’anniversaire du printemps berbère, le MDSL rend hommage à la mémoire des victimes des évènements de 2001 et rappelle que Tamazight, langue officielle contribuera à l’émergence d’une Algérie respectueuse de sa diversité et de ses richesses culturelles.
 
Alger le 18 avril 2009
P/le comité national de préparation des assises du MDSL
 
 
Communiqué du MDSL (Word - 26.5 ko)
 
  vous etes 79681 visiteurs (159660 hits) merci pour votre visite "POUR UNE ALGERIE REPUBLICAINE MODERNE ET SOCIALE".  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
"POUR UNE ALGERIE REPUBLICAINE MODERNE ET SOCIALE".